Les Dasanetch et les Nyangatom du Sud éthiopien

Dans le sud de l’Ethiopie, à la frontière du Soudan, vivent les Dasanetch et les Nyangatom avec respectivement 32000 et 15000 représentants.
(Plus à l’Est, les communautés Kara et Bashada sont plus importantes avec plus de 40000 individus au total ; et au Nord, les Suri avec 35000 individus).



Les Nyangatom (ou « fusils jaunes ») ont toujours été en conflit avec leurs voisins. Dans les années 70, ils furent pratiquement décimés par les Dasanetch. Mais en 1980, profitant, d’une certaine manière, de la guerre civile au Soudan, ils purent s’équiper de fusils et la situation se renversa.
L’ornement labial est principalement porté par les Nyangatom et les Dasanetch.
Ce sont de simples fils métalliques plus ou moins sophistiqués ; parfois ornés d’une petite sphère en aluminium.

Pratiquement tous les hommes ont le droit de porter cet ornement. Toutefois, les labrets en ivoire restent réservés aux hommes du groupe générationnel « Les éléphants » ; ceux en pierre ou en quartz sont réservés aux hommes du groupe « Les montagnes » ou « Les pierres ».

Photos de l’auteur à partir des photographies originales de Hans Silvester exposées.
Photo 3 : Labret Dasanetch (pierre et bois), 33*26*16mm.
Source : Omo, Peuples & Design de Gustaaf Verswijver (Auteur), Hans Silvester (Photographies), Guido Gryseels (Préface), Ed. La Martinière, 2008.

Source: Détours des mondes – Licence: Creative Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *